//
Médias sociaux, Revue de presse

Quelques infos en vrac dans l’univers des médias sociaux – N°2

Voici, comme chaque semaine, quelques infos drainées sur la toile autour du sujet qui est le nôtre ici.

American Express récompense ses clients avec des pubs Facebook
Tout le monde connaît le légendaire système de miles de la carte bancaire American Express qui permet d’accumuler des points avec chacun de ses achats, points que l’on pourra par la suite convertir en bons d’achats de toutes sortes.

Ère du web 2.0 oblige, Facebook et American Express viennent d’annoncer un accord au terme duquel les porteurs de la carte auront la possibilité de transformer leurs points acquis en investissements publicitaires sur le réseau social.

L’idée est de cibler une clientèle de patrons de PME dans leur quête de trouver toujours de nouveaux clients. Concrètement, à chaque palier de $6.750 d’achats, le titulaire de la carte pourra bénéficier de $50 à convertir en publicité sur Facebook.

D’après les deux organisations, c’est la première fois qu’une marque globale annonce une telle opération et valorise de cette manière un investissement publicitaire en ligne sur les médias sociaux.

Reste évidemment à définir une stratégie de communication sans laquelle cet investissement, si minime soit-il, pourrait s’avérer totalement improductif.

Pour le patron du marketing de Kmart, la mesure est le principal challenge des médias sociaux
Cela peut sembler une évidence mais c’est important qu’un dirigeant d’une très grande organisation comme Kmart (l’un des plus gros distributeurs des États-Unis) le rappelle. Comme le relate PR Week, Mark Snyder, Chief Marketing Officer de l’organisation a rappelé les points suivants :

Le premier challenge que nous avons est de savoir où investir mais le deuxième challenge est de convaincre nos dirigeants de la manière avec laquelle l’investissement va produire un retour en termes financiers (…) La vitalité des médias sociaux repose sur l’engagement mais il est assez complexe de mesurer le point d’engagement et son impact sur le commerce réel.

C’est ainsi que Kmart dit réfléchir actuellement à une « shopping vidéo » : une vidéo que l’utilisateur visionne et sur laquelle il doit cliquer pour bénéficier d’une offre sur le produit qu’il souhaite acheter. Cela permettrait ainsi de tracer l’acte d’achat et d’acquérir la certitude de son origine.

Il y a fort à parier que ce genre d’approche va se généraliser sur les médias sociaux. L’impérieuse nécessité de mesurer le retour sur investissement va contribuer à débrider la créativité des annonceurs pour faire en sorte qu’ils puissent (enfin) isoler la performance de la communication sur les médias sociaux.

Gageons qu’ils pourront en démontrer la puissance. Car si ce n’est pas le cas et si l’inverse est attesté, de nombreux annonceurs pourraient fuir un espace sur lequel ils se ruent pour le moment.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :