//
Revue de presse

Quelques infos en vrac dans l’univers des médias sociaux

Voici quelques infos drainées sur la toile autour du sujet qui est le nôtre ici.

Hausse du nombre de nouveaux magazines lancés sur le continent nord américain.
Qui a dit que le web allait tuer la presse et faire disparaître le papier ? Pas moi en tout cas. J’ai toujours pensé que le web allait forcer la presse à se réinventer et à s’installer sur des formats différenciant au profit d’une périodicité offrant plus de recul aux lecteurs. Et je l’ai même écrit ici.

Selon Mediafinder.com, 111 magazines papier ont été lancés avec succès au cours de ce premier semestre aux États-Unis et au Canada depuis le début de l’année 2011 contre 74 pour la même période l’année dernière. Au cours de la même période, seuls 27 webzines auraient été lancés.

Selon l’institut Gallup, la confiance des américains dans les journaux et la télé s’est légèrement améliorée en 2011
C’est une donnée fondamentale car elle est intimement liée à la vitalité des médias sociaux. La confiance des américains dans les journaux et la télé, tombée à son plus bas historique en 2007 semble progresser à nouveau.

Selon les résultats de l’étude annuelle de l’institut, Ils sont 27% à faire confiance dans les informations présentées à la télévision (contre 22% l’année dernière) et 28% à accorder du crédit à la presse écrite (contre 25% en 2010).

Ce qui est intéressant dans cette étude est de noter que cette confiance progresse pratiquement dans toutes les catégories de la population interrogée à l’exception notable des diplômés d’études supérieures chez qui la confiance dans la presse baisse de 2% et celle dans la télévision de 5%.

Chez les 18-29 ans, si la confiance dans les informations télévisées progresse de 10%, la confiance dans la presse écrite enregistre quant à elle une baisse brutale de 10%.

Twitter n’a plus de fondateur à la barre
En prenant la décision de quitter la société qu’il avait co-fondée, Biz Stone, le dernier fondateur encore opérationnel de Twitter, laisse son entreprise orpheline de ses créateurs, comme le révèle Bloomberg.

Faut-il y voir le signe d’un échec de leur part à transformer l’entreprise en planche à billets ou simplement celui d’une évolution naturelle du management avec la taille grandissante de l’entreprise ? L’avenir nous le dira.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :